Cristina Alger – Park Avenue

Cristina Alger Park Avenue
4 L'histoire
6 Le suspense
5 L'humour
5 L'émotion
8 La fin
5.6
Cristina Alger Park Avenue Pinterest

Cela faisait longtemps que je n’avais pas parlé de livres que j’avais lu. Je vais tenter de faire un compte rendu toutes les deux semaines en même temps que je posterai la photo sur mon compte Instagram, pour rester un peu à jour dans mes lectures. L’avant dernier livre que j’ai lu est un livre de Cristina Alger, auteur New Yorkaise qui a travaillé dans le monde de la finance avant de devenir auteur, ce qui pourrait expliquer le sujet de ce livre. Malheureusement, cela n’a pas été la meilleure lecture que j’ai eu, mais bon peut être qu’on pourra lui pardonner car c’était son premier roman qu’elle a écrit en 2012. Son deuxième roman est sorti cette année, et les critiques sont bonnes, mais elles étaient bonnes pour ce premier roman qui ne m’a pas emballé… Je vous en dis plus!

 

L’histoire

Le livre parle de la famille Darling, famille réputée et riche de New York City, impliquée dans le milieu de la finance. D’après le sommaire, le livre tourne autour de Paul Ross, jeune avocat qui a épousé par amour l’une des deux filles Darling, Merrill et est donc entré dans le clan Darlin, incluant tous ses privilèges. Tout lui sourit, un appartement sur Park Avenue, un job dans la société de son beau père après que la société pour laquelle il bossait ai coulé, des week-ends dans les Hamptons et des soirées organisées par sa belle mère pour la haute société de Manhattan.

Malheureusement avec la crise financière de 2008, Wall Street va mal, et les grandes banques sont menacées. La société des Darling, spécialisée dans les placements économiques est éclaboussée par un gros scandale ayant des conséquences sur la famille entière. Paul va devoir faire face à un dilemme, aider l’enquête judiciaire et dire la vérité, quitte à traïr sa belle famille et sa femme mais sauver sa peau, ou protéger son clan coûte que coûte en espérant qu’ils fassent de même.

 

Mon point de vue

Pas des plus palpitants, il se laisse lire mais le début est très long, beaucoup de personnages donc on ne sait plus qui est qui et qui est en relation avec qui même si ils ont tous un lien et certains sont honnêtement inutiles, ils sont plus là pour remplir des pages… Beaucoup de fautes de typo… Pas top… Ils auraient pu le relire avant de l’imprimer… (le livre a été traduit en français, donc ces erreurs viennent plus de la traductrice). Et puis le dénouement est rapidement bouclé, bâclé, on ne sait pas ce qui se passe pour certains personnages. L’affaire en elle même n’est couverte que sur 1/4 du livre (et je suis généreuse…), et honnêtement cela aurait dû être le contraire car il y a beaucoup de récit inutile au début. Heureusement qu’il y a un épilogue sinon on serait vraiment resté sur notre fin.
Le sommaire du livre décrit très mal l’histoire, on pense que tout va tourner autour de la décision compliquée de Paul de se couvrir ou de couvrir sa belle-famille mais en fait ce passage dure juste quelques pages…
Enfin il se laisse lire, il n’est pas désagréable, mais vous ne trouverez pas une histoire à suspense et pleins de mystères et encore moins palpitante.

 

Explication des notes

Cristina Alger Park Avenue

L’histoire

L’histoire en elle même aurait pu être intéressante. Ne connaissant pas trop le milieu de la finance, on peut vite comprendre que l’auteur est du milieu et s’y connait donc on aurait pu apprendre beaucoup. Mais l’histoire aurait pu être mieux tournée, mieux expliquée, on perds beaucoup de temps sur des passages qui en gros sont inutiles. Mais bon on dira que pour un premier roman ce n’est pas non plus affreux. Enfin l’histoire n’est pas top même si le sujet aurait pu rendre l’histoire très intéressante.

 

Le suspense

Il y a un peu de suspense, on ne sait pas trop ce qui va se passer par la suite, certaines situations sont inattendues, mais bon le dénouement n’est pas non plus une énorme surprise. Même la fin on s’y attends un peu, on se doute de pleins de choses qui s’avèrent vrai. Je pense que le plus gros étonnement de l’histoire se trouve dans l’épilogue, qui n’est même pas la fin de l’histoire mais un complément d’histoire. Vu l’histoire on aurait pu avoir beaucoup de suspense, mais malheureusement l’écriture ne le permettait pas.

L’humour

Il n’y a pas trop d’humour dans ce livre donc dur de juger, c’est pour cela que je met juste la moyenne.

L’émotion

Il y en a plus ou moins, elle essaie de faire passer des sentiments sur une décision dure à prendre pour le personnage principal… mais on reste sur notre fin. Comme le reste de l’histoire, il y a un travail d’écriture à faire, car on y est presque, et il y aurait pu avoir beaucoup plus d’émotions retransmises au vue de la situation générale.

La fin

Comme dis précédemment, la fin n’a rien de palpitant… MAIS… il y a heureusement un épilogue qui sauve tout le livre et nous donne une suite un peu plus pimentée et palpitante, donc cela sauve vraiment le livre! On voudrait presque savoir ce qui se passe par la suite. Pour moi les fins font souvent tout, même si le livre est bien, si la fin est nulle, ça me tue tout le plaisir que j’ai eu au cours de ma lecture. Donc sur ce point, l’auteur a fait un effort et c’est une très bonne chose!

Comment se le procurer

Si vous avez lu ce livre, n’hésitez pas à donner votre avis en commentaires, je serai ravie de savoir ce que d’autres personnes en disent!

N’hésitez pas à me rajouter sur Goodreads, je serai ravie de connaitre vos lectures favorites pour me donner des idées!

* Lien affilié

Tags from the story
, ,