Le Jardin Japonais de Portland, OR

Japanese Garden Tsubo Niwa
Pinterest Jardin Japonais

Le 28 mars, j’ai été invitée à venir découvrir en avant première l’extension du jardin japonais de Portland, appelé la Cultural Crossing Expansion. Malgré des problèmes de communication de l’agence de relations presse (et non de la responsable en communication du jardin qui était vraiment super) qui s’occupait de communiquer sur l’évènement auprès des journalistes (très pro vous me direz hein?), j’ai pu partir après le boulot pour découvrir cet endroit magnifique. J’ai tout de même loupé toutes les conférences de presse et animations, mais je suis arrivée pile à temps pour un la visite guidée expliquant l’architecture de la nouvelle expansion, et j’ai rencontré une bénévole super sympa qui m’a raconté pleins de supers anecdotes!

L’histoire du Jardin

Le jardin a été construit en 1963 sur les coteaux du park Washington à Portland, et a ouvert ses portes au public en 1967. Le jardin est un jardin japonais authentique, situé dans une région avec un climat très proche de celui du Japon, ce qui permet d’avoir toute la végétation d’un jardin japonais traditionnel au Japon. En 2013, il a été élu par des experts comme le plus beau jardin japonais public en Amérique du Nord, parmi une liste de 300 autres jardins. Le jardin de Portland s’étends sur environ 5 hectares et possède 8 styles de jardins différents, incluant une authentique maison du thé japonaise.

Je vous prends en visite avec moi, grâce aux photos que j’ai pu prendre lors de ma visite!

Cette porte était l’ancienne entrée du jardin avec ses guichets pour prendre ses tickets d’entrées. Aujourd’hui les guichets ont été déplacés et la porte permet une séparation entre le jardin d’origine et le nouveau village culturel. Cette porte de temple a plus de 100 ans et a été offerte au jardin en 1976.

Japanese Garden

Vue sur le Strolling Pond Garden (Jardin de l’étang qui se balade) et à droite vous pouvez apercevoir le Tea garden (Jardin du Thé) qui possède deux zones dédiées à la cérémonie du thé. La maison du thé à été construite au Japon et assemblée au jardin de Portland en 1968.

Japanese Garden Strolling Pond Garden

Japanese Garden Strolling Pond Garden
Japanese Garden Strolling Pond Garden

Le Strolling Pond Garden est le plus grand jardin et contient plusieurs zones.

Japanese Garden Strolling Pond Garden

Les nouveaux bâtiments ont été construits et aménagés de façon à ce qu’ils se confondent dans le paysage. Le toit est entièrement recouvert de végétaux, et les buissons du haut du jardin vont pousser au court de l’année, permettant de cacher tous les visiteurs de l’expansion et le bas des bâtiments à tous les visiteurs du Strolling Pond Garden.

Japanese Garden Strolling Pond Garden

Cette lanterne pagode à 5 niveaux a plus de 100ans et est un cadeau de la ville jumelle de Portland, Sapporo. Les roches au sol forment l’île Hokkaidō et une pierre rouge représente la ville de Sapporo.

Japanese Garden Strolling Pond Garden
Japanese Garden Natural Garden

Le Natural Garden (Jardin naturel) possède plusieurs étangs, cascades, ruisseaux, et toute la végétation pousse naturellement dans ce jardin comme la fougère et la mousse.

Japanese Garden Natural Garden

Japanese Garden Natural Garden

Le Sand and Stone Garden (Jardin de sable et de pierres) contient des pierres résistantes qui jaillissent du sable ondulé suggérant l’océan. Les motifs au râteau représentant la tranquillité sont souvent présents dans les Karesansui (Jardins rocheux japonais)

Japanese Garden Sand and stone Garden

Le Flat Garden (Jardin plat) a un design typique des jardins urbains. Le sable blanc représente l’eau et contraste nettement avec la pelouse, la mousse, les arbres et les azalées.

Japanese Garden Flat Garden Pavilion

Ces jardins sont conçu pour être vu d’une position à genou à partir du Pavilion qui est un peu en hauteur par rapport au jardin. Les plantes et arbres sont également plantés par rapport aux saisons, pour pouvoir ouvrir les fenêtres du Pavilion d’un côté ou de l’autre si on est en automne ou au printemps.

Japanese Garden Flat Garden Pavilion

Le Pavilion a été construit en 1980 et accueille de nombre festivals de culture Japonaise, des expositions et tout autres évènements. De l’autre côté du Pavilion, vous avez une vue du centre ville de Portland et de Mount Hood (qui ressemble au Mount Fuji)

Japanese Garden Flat Garden Pavilion

 

Cultural Crossing Expansion

L’expansion fait environ 1.5 hectares et est composé de 3 jardins et d’un « village » culturel. Cette expansion a été conçue par le célèbre architecte japonais Kengo Kuma. Pour ceux qui n’ont jamais entendu parlé de lui vous allez très vite en entendre parler car c’est lui qui a conçu les plans pour le stade des Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo. L’expansion a coûté $33.5 million, venant de donations diverses. Le village culturel contient le « Jordan Schnitzer Japanese Arts Learning Center », la Garden House et le Umami Cafe. Le centre d’éducation va permettre la mise en plus de programmes d’éducation artistiques.

Le Entry Garden (Jardin de l’entrée) permet d’accueillir les visiteurs avec des bassins et cascades. Le jardin continuent dans un chemin zigzaguant jusqu’au village culturel.

Japanese Garden Entry Garden

Japanese Garden Entry Garden

Japanese Garden Tsubo Niwa

En haut du Entry Garden vous trouverez le Umami Cafe, suspendu au dessus du chemin, vous offrant des patisseries traditionnelles accompagnées de thés divers dont des thés matcha.

Japanese Garden Umami Cafe
Japanese Garden Umami Cafe

Japanese Garden Tsubo Niwa

Le Tsubo-Niwa (le mini jardin avec l’arbre rouge) est un style de jardin japonais moderne. Ce mini jardin intègre les éléments essentiels d’un jardin japonais: la pierre, l’eau et les plantes. Il permet de placer la nature au centre du village culturel.

Japanese Garden Tsubo Niwa

Japanese Garden Tsubo Niwa

Le Ellie M. Hill Bonsai Terrace est un petit espace permettant de découvrir des espèces de bonsai saisonniers. Le jardin japonais travaille en collaboration avec des jardineries locales spécialisés dans les bonsais pour permettre de montrer aux visiteurs de nombreux types de Bonsai.

Japanese Garden Bonsai Terrace

 

The Castle Wall

Le mur que vous voyez tout au fond, c’est la première chose que vous verrez si vous montez avec la navette, mais que vous verrez aussi rapidement en entrant dans le jardin. Ce mur n’est pas un mur quelconque de pierres, et a toute une histoire.

Japanese Garden Tsubo Niwa

Ce mur mesure plus de 5.6 mètres de hauteur et plus de 56 mètres de longueur. Il est plus connu sous le nom de shiro-zumi Castle Wall (mur de chateau) et fait parti de la nouvelle expansion. Le jardin étant situé en haut d’une colline, ils devaient construire un mur pour pouvoir contenir la nature dans laquelle ils avaient creusé la nouvelle expansion. Mais au lieu de construire un mur de retention classique, ils ont décidé de construire une autre connection à l’artisanat du patrimoine japonais et ce mur de chateau est le premier construit en dehors du Japon.

A l’époque médiévale, les forteresses (shiro) étaient construite principalement de bois et de papier, tout comme les maisons, mais même si elles étaient très solides, elles ne résistaient pas aux attaques de flèches enflammées. Ces forteresses de papier ont été remplacées avec le temps par des forteresses de pierre. En étudiant les techniques Européennes, les artisans japonais ont dévelopée une technique de construction à base de pierre qui surpassé les prototypes Européens. La technique traditionnelle de mur en pierre sèche utilisée, Ano-zumi, a été développé il y a environ 350 ans. Cette technique utilise des pierres intactes qui s’emboitent l’une à l’autre pour former un mur slide. Les larges pierres qui servent de fondation (sumi) supportent le poids des pierres naturelles brutes. Du gravier et des copeaux de pierre remplissent les espaces vides entre les pierres pour remplacer le ciment et renforcer la structure.

Le mur du jardin japonais de Portland a été construit avec du granite, pierre difficile à trouver dans la région, qu’ils ont dû être extraite de l’unique source de granite dans l’Oregon à Baker City. Le projet a été dirigé par Suminori Awata, un maçon de pierre japonais dont la famille construit des bâtiments en pierre sèche depuis plus de 300 ans. Des interprètes ont dû être employées pour permettre la communication entre Awata et les ouvriers de la région. 1,000 tonnes de granite ont été utilisées pour réaliser ce mur.

 

Comme tout jardin japonais, sa visite permet d’atteindre une sensation d’harmonie, de tranquillité et de paix tout en faisant parti de la nature. Donc il en devient un arrêt obligé lors de votre visite à Portland, après avoir arpenté pendant des heures les rues de la ville qui bouillonne.

Informations pratiques

Adresse: 611 SW Kingston Ave, Portland, OR 97205
Accès: Le parking est très limité autour, mais vous avez des bus comme la ligne 63 qui s’y arrêtent. Il y a également un train qui fonctionne pendant l’été et qui connecte, entre autre, le jardin de rose, le zoo et le centre mondial de sylviculture.

Admission

Adultes : $14.95
Senior (65+): $12.95
Etudiants (avec carte présentée): $11.95
Enfants (6 à 17 ans): $10.45
Enfants de 5ans et moins: Gratuit

Heures d’ouverture

Hiver: 10h à 16h
Eté: 10h à 19h
Lundis: Ouverture seulement à midi toute l’année

Contacts

Téléphone: (503) 223-1321
Facebook
Instagram
Twitter
Site internet

 

  • Alexandra

    C’est si jolie ! On retrouve vraiment le Japon merci pour ces photos et l’histoire !

    • Je suis contente que l’article et les photos t’aient plu! C’est clair que ce jardin est tellement beau, je ne connais pas le Japon, mais ça donne clairement envie d’y aller en voyant ce jardin!

  • Benjamin

    Bonjour Julie,

    très sympa cet article, on a l’impression d’avoir fait un bout de visite avec toi ! Les photos sont très sympas et nous emmène dans le monde japonais.
    En tout cas le jardin en lui même a des couleurs et des formes dignes des jardins du Japon ! ça fait plaisir à voir !
    Et en plus d’avoir la chance d’être avec quelqu’un qui s’y connait lors d’une visite découverte, c’est un GROS plus ! 🙂
    Vivement le prochain article !
    A bientôt

    PS: je me permets de te dire : « des jardineries locaux spécialisés » , je pense que tu voulais dire « jardiniers » 😉

    • Merci Benjamin! Je suis ravie que l’article te plaise!! C’est vrai que c’est le retour de beaucoup de personnes, que ce jardin est vraiment identiques à ceux que l’on trouve aux Japon. Ca fait plaisir, car au moins on visite un bel endroit authentique! C’est clair que c’était un gros plus de rencontré cette personne, elle était vraiment passionnée et j’ai vraiment appris beaucoup!

      Tu as bien fait de te permettre et je te remercie beaucoup 🙂 C’est ça de passer de l’anglais au français, on finit par écrire des bêtises 🙂